Mon action humanitaire

« Une expérience qui m’a ouvert les yeux sur les réalités du monde »
               
 
J’ai dix-huit ans et je viens de réaliser un rêve qui me tenait à cœur : être jeune volontaire dans une association humanitaire aux Philippines. C’est l’association ERDA CE qui m'a permis de concrétiser ce projet en juillet de cette année 2015.
 
Je n’avais que treize ans quand j’ai été en contact avec cette association : certains de ses membres sont venus dans mon collège pour nous parler de leurs actions aux Philippines, pays où je suis née et où j’ai vécu jusqu’à l’âge de 7 ans et dont je connais les difficultés sociales pour les avoir vécues.
 
 
 
 
Fin 2014 j’ai donc pris contact avec Monsieur Gubelmann (Président de l’association à Sarreguemines) qui me propose de partir  pour Manille comme jeune volontaire auprès de ces enfants et de participer ainsi à l'action de la fondation ERDA
 
C’est ainsi qu’à dix-huit ans, je me suis envolée seule à l’autre bout du monde. Je ne vous cache pas que j’étais angoissée mais mon cœur me disait d'y aller ! Et au final tout s’est bien passé, j’étais fière et heureuse d’avoir osé me lancer dans cette expérience.
 
            Sur place, je me suis rendue compte que c’était plutôt aux enfants d’être inquiets : la fracture sociale est si importante aux Philippines ! Ces jeunes naissent dans la pauvreté et sans aide n'ont la plupart temps aucune chance de poursuivre leurs études  au-delà du primaire. C’est pour cela que j’admire tant la fondation ERDA car elle donne aux enfants la chance de sortir de la misère et d’aller à l’école pour se construire un futur meilleur. Je suis heureuse d’avoir pu très modestement y contribuer. Ces enfants ne demandent qu’à être encouragés, ils ont besoin de retrouver confiance en eux pour pouvoir se développer et devenir indépendants et épanouis.
                 
Lors d’une de mes missions, j’ai donné des cours d’anglais dans des écoles (élémentaire et collège) et j’ai partagé avec eux des jeux et divers aspects de la culture française (contes, vie quotidienne, …).
 
A un autre moment, j’ai secondé un médecin allemand lors de ses consultations dans des  barangays  de Metro Manille, le grand Manille qui regroupe actuellement 16 municipalités.
 
 
La plus peuplée est Quezon City, la ville de Manille ne venant qu'en deuxième position.
 
J'ai notamment accompagné ce médecin  dans la ville de Navotas qui s'étire le long de la baie au nord  de la cité de Manille ainsi qu'au centre Sabana à Tondo. Tondo est le district le plus densément peuplé de Metro Manila.
J’ai organisé des jeux pour faire patienter les enfants en attendant que vienne leur tour de se faire soigner. Ce fut très intéressant mais aussi émouvant d'être confronté aux  gros problèmes de ses enfants : affection de la peau à cause de l’eau polluée, problème de croissance dû  à la malnutrition, …
Nous avons   la chance en France d’avoir la Sécurité Sociale et j’espère qu’un jour le peuple philippin aura le même système d'assurances  mais pour cela, il y a encore bien du chemin à faire !
 
 J’ai eu la chance aussi de rencontrer et de partager ces missions auprès de trois autres jeunes volontaires vraiment sympathiques (Alicia, Laura et Marlene) au cours desquelles nous avons passé ensemble des moments formidables comme à Batangas, à la rencontre des villageois qui nous ont permis de partager leur vie quotidienne avec beaucoup de gentillesse et de joie.
 
 
 
 
Cette expérience aux Philippines m’a fait grandir moralement, m'a enrichie et m’a surtout ouvert les yeux sur les réalités d'un autre monde.
Nous les jeunes devons prendre conscience que dans ce  monde qui est le nôtre, devenu un village global, il y a beaucoup de changements à opérer pour que tous aient les mêmes droits et la chance de pouvoir choisir leur vie.
L’éducation gratuite doit être présente partout, particulièrement dans les pays en voie de développement.
 
Car comment évoluer et faire progresser  la société sans s’en donner les moyens ? 
C'est à nous de trouver les bonnes réponses en gardant les yeux grand ouverts sur ces réalités des pays en voie de développement.
 
 
Sur le site d'ERDA Fondation vous pouvez lire un article sur les jeunes volontaires européens accueillis par ERDA Fdn en 2015 , intitulé Willing Workers.
 
 
Marie Reppert
 
 
 
          

ASSOCIATION ERDA CENTRE EUROPE
          3 RUE JACQUES ROTH - 57 200 SARREGUEMINES - Tél. : 03.87.95.25.03 (standard), 03.87.26.10.85 (direct)
    Fax : 03.87.02.94.74

Top