« Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne »
Septembre 2018

Ce vers de Victor Hugo, le Père Tritz l’a fait sien.
Volontiers, il citait cet autre adage du grand poète « Eduquer un enfant, c’est sauver un homme ».
Dans le même poème est évoquée la métamorphose de l’enfant devenant écolier ; accompagné sur le chemin de la connaissance, sa conscience s’éveille mot à mot, pas à pas, grâce à cette douce lumière apportée par le livre.
Centre Sabana : les écolières et écoliers attablés de retour d’école. La faim est telle que certains gardent leur cartable vissé sur le dos. Comme cette jeune fille au premier plan.
« L’école est sanctuaire autant que la chapelle L’alphabet que l’enfant avec son doigt épelle Contient sous chaque lettre une vertu ; le coeur S’éclaire doucement à cette humble lueur. Donc au petit enfant donnez le petit livre.
Marchez, la lampe en main, pour qu’il puisse vous suivre. »

Nourrir le corps et l’esprit.
L’écolier émacié par une sous-nutrition chronique, arrivant en classe le ventre affamé, est incapable d’écouter et de se concentrer. L’esprit est indisponible au travail scolaire quand sévit une alimentation insuffisante et pauvre en éléments nutritifs. Nourrir sainement l’enfant est un préalable inconditionnel à une scolarité normale.
Le Père Tritz, qui fut aussi professeur de psychologie, en avait une conscience aiguë.

Les nouvelles d’Erda Ouest
Les enfants peuvent se laver les mains et se brosser les dents dans de bonnes conditions d’hygiène.

Rénovation partielle du Centre Sabana
Une rencontre avec un chef de chantier fut rapidement organisée sur place à Sabana et deux projets furent lancés : • La création d’une cuisine pour permettre aux mamans bénévoles de préparer dans de meilleures conditions les repas de la centaine d’enfants pris en charge, chaque jour, par Erda.

Centre Sabana après l’aménagement de la cuisine et la pose des lavabos
Centre Sabana après l’aménagement de la cuisine et la pose des lavabos

Conférence :
Les mères philippines viennent travailler en France pour payer Mme Asunción Fresnozat Flot, conférencière et Camille Gubelmann, président d’ERDA CEles études de leurs enfants.
Migrations. C’était le thème de ce 2ème trimestre des manifestations au Passage Ste Croix. Migrants, c’est aussi un sujet qui anime bien des débats y compris et surtout sur le plan politique et associatif. Les migrations font intimement partie de l’histoire de l’humanité car la vie est flux comme sont flux les migrations.

La photo à  droite : Mme Asunción Fresnozat Flot, conférencière et Camille Gubelmann, président d’ERDA CE

Elargir le réseau de soutien.
Avec l’aide de Madame Brigitte Ayrault, de nombreux contacts sont pris avec la mairie et le conseil général, afin de définir de nouveaux projets pour Manille qui pourraient être financés par des subventions : sont à l’étude la pose de panneaux photovoltaïques et la fourniture de purificateurs d’eau polluée.

A lire dans la suite :
- Bidonvilles de Manille : regards sur la grande pauvreté, une exposition photos de Jean Marie Tritz.
- Baseco : Toujours grâce à ERDA, d’autres mamans assurent un feeding Program pour 100 autres enfants.
- Nos interventions et exposés auprès des jeunes : grandir dans la pauvreté
- Bol de Riz à Ste Chrétienne Sarreguemines
- Institution Scolaire Dom Sortais Un bol de frites pour soutenir l’action humanitaire.

 

Le rêve d’avoir une télévision ou la victoire du consumérisme.
Mars 2018

Cette vidéo, Rêver d'avoir une télévision, fait le portrait d'une femme qui ensache et vend du charbon de bois, le combustible des plus pauvres pour cuisiner. Elle accepte de se confier au réalisateur, Mark Nowhereman. 
Mariée deux fois, elle a quitté le second mari, égoïste et violent, en emmenant ses 7 enfants avec elle et la  farouche volonté de les scolariser.  Certains jours elle se prive de nourriture pour permettre à ses enfants d'aller à l'école.

 
Ce portrait s'achève sur une scène extrêmement émouvante. L'émotion de cette femme par sa sincérité est contagieuse. Ses larmes réprimées, épongées d'un geste pudique et sa joie quand la compagne du  réalisateur de la vidéo lui offre divers cadeaux à elle et à ses 7 enfants, la veille de Noël nous entrainent dans son émotion. On est ému avec elle et avec elle on se réjouit.. Elle reçoit d'abord une enveloppe contenant de l'argent destiné à  couvrir les frais de scolarité de ses enfants. 
 
Les autres cadeaux sont des jouets, des livres, de la nourriture dont un carton contenant du lait, et bien sûr le rêve des enfants,  une télévision. Ce qui remarquable  lors de la scène de la remise des cadeaux et qui transparaît sur la photo, ce sont les réactions de la cadette et de l'aîné.  
La fillette, dernière née de la fratrie enserre le carton de lait de ses deux bras comme un trésor alors que l'aîné, le garçon, lui pose une main timide et possessive à la fois, sur l'écran de télé. 
La petite va à l'essentiel, au nécessaire, la nourriture.
Et la maman partage la joie qui illumine son visage. 
L'aîné donne la préférence à la télé, au superflu. Il est déjà victime de l'endoctrinement publicitaire, du modèle consumériste inventé par l'Occident, consumérisme qui est à la fois conséquence et accélérateur de la mondialisation qui impose ce modèle.  Lire la suite


Volontariats
Septembre 2017

C'est la troisième année consécutive que des jeunes français principalement des étudiants, sont partis par
l'intermédiaire d'ERDA CE en volontariat à ERDA Fondation pour une durée d'un à deux mois, sauf rare exception. Ils furent 7 en 2015, 17 en 2016.
 
 
Leur volontariat se déroule  principalement durant les vacances d'été. Et cela tombe bien puisque que la fin de l'année scolaire en France correspond au début de l'année scolaire aux Philippines. La rentrée s'y fait début juin.
En cette année 2017, 11 étudiants ont tenté l'aventure.

 

 

 

Revenu de base universel : Utopie ou hérésie ?
Février 2017

La proposition de créer un revenu de base acquis à chacun suscite controverses et objections.
Il encouragerait la paresse et dévaloriserait le travail en tant que valeur d'intégration sociale, il
favoriserait l'emploi au rabais et un salaire minoré devenant un complément du revenu de base. Son
financement endetterait encore davantage d'état.

 

Ces arguments ne sont pas sans légitimité dans le
cadre de la pensée actuelle. Mais il y a 2 000 ans,la parabole des travailleurs de la 11ème heure ne
posait-elle pas déjà le principe d'un revenu de base ? Et il y a 2 000 ans, ces mêmes objections,
s’appuyant sur une vision rétrécie de la justice,étaient déjà pertinentes. A chacun selon son mérite.

Lire la suite

 

 

Appel à participer à l’action
Septembre 2016

 
Ecole primaire de Peltre :
 

découvrir un programme d'ERDA.
Une nouvelle fois notre équipe d'animation est intervenue en classe de CM1 et CM2 à l'école primaire de Peltre. En CM1, comme la précédente fois, le diaporama a fait découvrir aux écoliers la réalité difficile des enfants des bidonvilles de Manille.
 
 

 

Jeunes volontaires : un engagement au service des autres
Février 2016

 
 
Dans notre Lettre Circulaire N° 28 de septembre 2015, nous avions déjà abordé cette forme de bénévolat temporaire qu'est le volontariat au service d'une cause humanitaire dans un pays du Tiers Monde.
 
Vous avez notamment pu lire le témoignage à la fois émouvant et instructif de Melle Valentine de Dreuille qui fut JV à ERDA Tech une année durant grâce au Service Jésuite du Volontariat International, INIGO Volontariat.
 
 
 
 
En 2015, ils furent sept, dont Marie, à passer par notre intermédiaire, pour un séjour d'aide et d'action à ERDA Fdn. Pour Dolor Cardeño, directrice des programmes elles/ils sont les bienvenus.

Bénévolat et volontariat : découvrir le partage
Septembre 2015

Il y a de nombreuses manières d'apporter son soutien aux programmes d'ERDA Fdn. Bien sûr les dons en argent restent indispensables car chaque enfant scolarisé coûte.
 


De même faire fonctionner une association comme la nôtre ou simplement organiser une manifestation
entraîne également des dépenses. Ce type de coût ou de frais de fonctionnement peut être minimisé au point que l'intégralité des dons recueillis auprès des donateurs peut être reversée à l'oeuvre soutenue qui agit sur le terrain.
C'est le défi que relève chaque année l'association "Aidons les Enfants du Monde" comme nous le confie son président Robert Conraud. Son secret est l'engagement fort des bénévoles qui ne comptent ni effort ni temps pour atteindre leur objectif.
Lire la suite

 

 
 

 

De la désespérance à la révolte
Mars 2015

Les attentats du 7 et 9 janvier contre Charlie Hebdo et le supermarché casher ont été commis par des Français contre des Français. Consternation et effroi ont secoué la société civile.


Des millions de gens sont descendus dans la rue et ont brandi leur solidarité. Dans la presse, sur les ondes, sur Internet des centaines d'articles, de prises de parole, parfois longuement commentés ont submergé les médias.
Lire la suite

 

 

 

 

“ Comment donnons-nous ? “
Septembre 2014

Nombreuses sont les manières de donner.
Il y a celles de nos donateurs fidèles ou spontanés qui versent leurs dons avec discrétion et générosité, à titre individuel ou dans le cadre d'une association, ou encore à l'occasion d'un événement familial heureux ou tragique.

 

 

“ Préférons une planète accueillante “
Février 2014

 
Début novembre 2013, une de nos donatrices nous a remis un bref billet dans lequel elle exprimait sa crainte d'une terre surpeuplée génératrice de misère.
Et elle appuyait son message en y adjoignant une interview du professeur François RAMADE, professeur émérite de zoologie à Paris Sud, parue dans les DNA le 21 juin 2008.

Celui -ci désignait la surpopulation comme responsable de l'extinction des espèces prédisant un effondrement de la vie sur Terre si rien n'est fait pour réduire la population.
Lire la suite

 


“ La terre est notre jardin à tous ! “
Septembre 2013

 
Chers amis,
Trop souvent encore, quand il s'agit d'aider ceux qui survivent dans la nécessité et la misère, les personnes de bonne volonté déplorent l'opposition facile "nous" et "eux".

Oui bien sûr des pauvres, il y en aussi chez nous !
Les aider fait ou devrait faire partie de l'éthique publique.
Mais aujourd'hui "chez-nous" va au-delà de notre village ou quartier, au-delà de notre région ou pays, au-delà même de l'Europe.
Lire la suite

 

 

 

 

“ Il a pris mon pain ! “
Février 2013

Durant deux semaines en décembre, René D. fut stagiaire au secrétariat d'ERDA CE.
Son voeu le plus ardent : occuper un emploi de secrétariat dans une entreprise.
Depuis 6 ans, il navigue sans boussole entre chômage et formations.
Mais il espère toujours, et s'interroge : pourquoi ne trouve-t-il pas d'emploi ? Succombant à un préjugé qui a trop souvent cours, il répond "Ce sont les immigrés qui prennent nos emplois." Non René ! Quand deux personnes souffrent de faim, et qu'un passant donne un quignon de pain à l'un en ignorant le second, ce dernier, même s'il était là avant, peut-il légitimement s'écrier "l'autre a pris mon pain" alors que c'est le passant qui a choisi à qui il donne et à qui il refuse ?
Les employeurs ne procèdent pas différemment quand ils embauchent un immigré docile et peu exigeant.
Lire la suite
 
 
 

ASSOCIATION ERDA CENTRE EUROPE
          3 RUE JACQUES ROTH - 57 200 SARREGUEMINES - Tél. : 03.87.95.25.03 (standard), 03.87.26.10.85 (direct)
    Fax : 03.87.02.94.74

Top